, 45 kg économisés dont 41 sur le seul essieu avant. Un allégement qui contribue en outre ?* r
ééquilibrer les masses sur chaque essieu. Concrètement, alors que nous avions pesé notre première 306 toute équipée ?* 1.220 kg pour une ré
partition AV/AR de 64,7%/35,3%, nous avons obtenu pour le modèle dépouillé (mais doté des options ABS et vitres électriques) 1.172 kg et une ré
partition de 63,7%/36,3%. Voil?* pour le régime amincissant, pour le reste, la 306 dépouillée est techniquement identique ?* l'originelle ?*
quelques détails de suspension près. En effet, afin de conserver la même hauteur de caisse malgré la réduction de poids, les ressorts avant (de m
ême flexibilité) ont été raccourcis de 16,5 mm, tandis que les barres de torsion arrière sont recalées.C'est donc avec le plus grand intérêt,
que nous avons mesuré l'amélioration des performances découlant logiquement de ce gain pondéral. Toutefois, il faut noter que la comparaison
directe des chiffres avec ceux réalisés par le modèle faisant l'objet d'un essai détaillé dans notre n 1113 est légérement faussée. En effet,
quelques mois aprés son lancement (et donc après notre premier essai) le rapport de pont de la boîte 6 vitesses associée au 4 cylindres 16
soupapes a été légèrement raccourci. Un avantage supplémentaire pour la 306 essayée ici et valable pour tous les modèles récents équipés de
cette transmission. De fait la progression est très sensible tant en accélération qu'en reprises. Départ arrêté, les 100 km/h et la borne des 10
00 m sont atteints respectivement 1 et 1,3 secondes plus tôt avec la version allégée. L'écart atteint 2 secondes pour le kilomètre lancé depuis
40 km/h sur le 6e rapport. Le caractère de la 306 en est complètement transformé.En effet, dès les premiers kilomètres parcourus, c'est la
souplesse du moteur qui étonne. Soulagé de 45 kg, celui ci semble beaucoup plus vivant,Nike Pas Cher, plus élastique dès les plus bas régimes. Conjugué ?* l'
excellent confort de suspension, ce caractère conciliant fait toute la polyvalence de cette 306, capable de se transformer en sage familiale quand le
besoin s'en fait sentir.De quoi démontrer tout le savoir faire du service liaisons aux sol Peugeot, car le comportement de la 306 ne se désunit
jamais au fur et ?* mesure que le rythme augmente et que la mécanique donne sa pleine mesure, régimes poussés jusqu'au rupteur ?* 7300 tr/min. Sur
routes sinueuses elle les adore l'efficacité et la facilité affichées par la Peugeot font plus que jamais office de référence. La commande de
boîte, rigoureusement prolongée par une tringle monobarre rapide et précise, ne laisse aucun répit ?* la mécanique entre 2 montées en régime,
tandis que l'étagement serré des 6 rapports permet de rester sur la plage idéale quel que soit le rayon du virage. Parfaitement amortis, les grands
débattements de suspension autorisent une motricité sans faille jusque sur les revêtements les plus dégradés.La caisse est en outre très bien
maintenue, et le remarquable essieu arrière auto directionnel permet ?* cette 306 d'être aussi agile dans les virages serrés que prévenante dans
les grandes courbes. Quant aux freins, s'ils se sont montrés puissants et endurants, subissant les descentes de col sans montrer le moindre signe de
faiblesse, il faut noter que notre voiture d'essai était équipée de plaquettes Ferrodo Racing disponibles uniqueme

LvUjb www.voyagesschmitt.fr/imgsite/niketnpascher.

IhJdi www.voyagesschmitt.fr/imgsite/niketnpascher.

KuYgz www.leaderprint.com/images/nikeblazerpascher.html

QyYph www.voyagesschmitt.fr/imgsite/niketnpascher.html